Mehmet Güleryüz

La position de Güleryüz vis-à-vis de l'histoire et des traditions de la peinture européenne est extrêmement importante pour deux raisons. Premièrement, chaque peintre, par définition, crée son propre travail dans sa propre époque, avec ou sans références à une matière culturelle et une tradition historique auxquelles il a un sentiment d'appartenance. De là Güleryüz tire les indices visuels et formels pour son style, le support psychologique de son identité dans la pratique ainsi que la vitalité artistique essentielle : nous pouvons ainsi mieux comprendre le peintre par le contexte dans lequel il se situe. Deuxièmement, Güleryüz n'est pas un peintre européen, ce qui signifie que son affiliation à la peinture européenne implique une définition de soi plus complexe et un processus d'auto-formation plus difficile et plus puissant.

lire plus

Si Güleryüz s’inspire fortement de la peinture historique, ses œuvres ne restent pas immuables. Il porte un regard critique et créatif, tout en développant son propre langage artistique personnel. La rigueur de cette appréciation critique correspond à l’acuité de sa capacité à observer et à assimiler des images personnelles, de sorte que le pouvoir transformateur de son processus créatif domine ses sources. Cela donne une indication de la puissance de son processus de création, même si Güleryüz tend à se développer en dehors de l’histoire courante, et malgré le fait qu’il partage certaines préoccupations et traits stylistiques avec d’autres artistes de son temps dans ses peintures, il ne peut pas être considéré comme membre d’une école ou d’un mouvement artistique.

Güleryüz ne s’est jamais affilié à aucune école ou mouvement en tant que disciple idéologique ou stylistique. Ses affinités stylistiques et idéologiques avec l’histoire et d’autres artistes sont le produit d’une mentalité autonome et sophistiquée, ayant dialogué avec la tradition dans son ensemble et l’ayant assimilé au point d’en devenir familier. Lors de quelques occasions, il s’est inspiré d’artistes parfois plus âgés; il a par ailleurs rarement pris l’initiative de s’associer délibérément à d’autres. Güleryüz insiste uniquement sur sa rencontre avec le travail de Sir Stanley Spencer à la fin des années 1970, car le travail de ce dernier semblait montrer quelque chose au-delà de la réalité concrète des choses représentées.

NAN FREEMAN

Réduire

Artiste Précédent
Artiste Suivant