Simon Edmondson

C’est la réalité de la vie qui est le sujet des œuvres de Simon Edmondson. Une réalité double : celle qui peut être connue et non connue ; ou celle qui est proche et distante, celle qui est étrangement unifiée dans une unique vision personnelle.

Ses tableaux remplis de la lumière opèrent en tant que symboles de cette relation, où il crée des atmosphères ; aurores de lumière tragiques jetés sur les lieux du travail quotidien, sur les hôpitaux, monuments, bureaux etc. qui sont en train de pourrir. Chaque toile offre une nouvelle vue à un monde en mutation où les figures semblent être confrontées, de manière impuissante, à un changement irrésistible et élémentaire.

lire plus

Ces atmosphères amènent le spectateur au sein des espaces architecturaux lumineux où les objets semblent être peints avec du soin et du réalisme en contraste avec l’incertitude physique picturale. Le premier plan et l’arrière-plan cohabitent en tension, se combinent pour former une expérience inexplicable de la beauté et de l’horreur à la fois.

 

Ces arrière-plans ; souvent comme de l’intérieur, où la mélancolie devient extrême, soit pour leur sens de la destruction ou pour leur atemporalité passive ; sont maintenus en perspective et éloignés des personnalités occasionnelles, inquiètes et figuratives ; des juges, politiciens, cardinaux, infirmières etc… Leur présence, quelque chose entre action et non-action, est chargée de drame et de dynamisme.

 

Les œuvres d’Edmondson circulent entre le réel et l’irréel, le conscient et l’inconscient les interrogeant dans la mémoire collective historique. Il y a ce qu’on croit savoir et ce qu’on ne peut pas comprendre mais dont on reconnaît la présence. L’union de ces deux éléments contrastés est peinte dans une image qui apparaît comme un miroir de réalité

 

Réduire

Artiste Précédent
Artiste Suivant